L’inauguration du collège Simone Veil a eu lieu le jeudi 27 septembre en présence de Jean Veil, Pierre-François Veil, ses fils ainsi que Charles Ange Ginésy, Président du Département des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, Député, Président de la commission des finances du Département des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur, Emmanuel Ethis, Recteur de l’académie de Nice, Chancelier des universités, et Layla Ben Chikch, Principale du collège Simone Veil.

À la fois femme politique, Académicienne, engagée au service de causes universelles et femme d’action et de réflexion, Simone Veil était une femme d'exception qui aura marqué l'histoire de la France et de la ville de Nice. L'inauguration a été l'occasion de rendre hommage à cette Niçoise, dont le nom est déjà inscrit sur une voie de Nice-Ouest et sur la devanture du centre de documentation et d'information du lycée Calmette, et qui est entrée au Panthéon.

La cérémonie a débuté à 16H30, après l'arrivée des personnalités et des élus attendus à cette occasion. Elle est prévue selon le déroulé suivant:

Le déroulé

photo 02
Accueil de Madame Ben Chikch:

« Bonjour, merci à toutes et à tous pour votre présence en ce jour où notre collège prend très officiellement le nom de Simone Veil. Le parcours de vie de Madame Simone Veil fait d'elle une icône française. Simone Veil, infatigable combattante, femme rescapée du camp d'AuschwitzBirkenau, est une figure de courage et d'engagement dont les idées et l'action ont servi à construire une Europe de paix. Elle mettra également avec la même force, toute son énergie au service de la dignité des femmes. Ses luttes menées avec passion et détermination sont notre LIBERTÉ d'aujourd'hui. Nous sommes fiers que notre établissement porte son nom! ».

 

photo 03
Puis déclamation au micro de 4 citations célèbres de Simone Veil, par nos élèves:

France 2, 1992: "qu'il n'y ait aucune femme au Panthéon, c'est nier ce que dans le passé les femmes ont apporté à la patrie, mais c'est aussi nier ce que les femmes apportent aujourd'hui à notre pays et ce que l'on peut espérer qu'elles apporteront dans l'avenir. Si une femme entrait au Panthéon, elle serait le symbole de la reconnaissance de la réalité des femmes, de leur rôle, de leur existence".

Journal Libération, 1995: «Malgré un destin difficile, je reste toujours optimiste. La vie m'a appris qu'avec le temps, le progrès l'emporte toujours. »

Simone Veil, prononcée en 2002, au Conseil de l'Europe: «bientôt s' éteindra complètement cette génération qui ne devait pas survivre. Ce n'est pas l'information qui fera défaut, mais le contact physique, irremplaçable, bouleversant de celui qui dit j'y étais et cela fut. L'ère des témoins s'achève. »

60ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau, 2005 : « Venus de tous les continents, croyants et non-croyants, nous appartenons tous à la même planète, à la communauté des hommes. Nous devons être vigilants, et la défendre non seulement contre les forces de la nature qui la menacent, mais encore davantage contre la folie des hommes. »

 

 

Dévoilement de la plaque officielle fixée sur le mur central du collège.

 

La classe de 6°3 entamera alors les deux premiers couplets de la Marseillaise, après des répétitions intensives sous l'orchestration de M Rosal. 

София plus.google.com/102831918332158008841 EMSIEN-3